Top

Histoire

Collection Autoworld

Mahy

Mahy

Ghislain Mahy fut fasciné par la technique des voitures dès son plus jeune âge. Il parvint à sauver de très nombreux véhicules. Il restaurait lui-même les exemplaires les plus rares, voire uniques. Les modèles de série, de tous les jours, il les gardait pour plus tard. Il était convaincu qu’un jour, ils vaudraient la peine d’être restaurés et pensait que les envoyer à la démolition était péché mortel. Chaque épave avait pour lui un potentiel. Et il joignait le geste à la parole. Au cours de sa vie, il restaura de ses mains des dizaines de voitures, aidé dans sa tâche par son fils Ivan et quelques amis.

C’est ainsi que se constitua une impressionnante collection de voitures de tous horizons, vieilles et moins vieilles, à vapeur ou à moteur à combustion.

Pour Ghislain et ses fils Hans et Yvan, la collection n’avait toujours été qu’un hobby, loin de toute préoccupation commerciale. Chaque année, cinq voitures passaient en restauration, puisqu’il était matériellement impossible d’en faire plus.

Mais le summum était de trouver une voiture belge avant 1900. C’est pourquoi la collection actuelle compte pas mal de marques belges comme Minerva, Germain, FN, Imperia, etc. …

La majeure partie des automobiles exposées à Autoworld proviennent de la Collection Mahy. Avec ses quelques 1.000 voitures, c’est une des plus importantes du monde.

Powered by creaxial   -   Politique sur la vie privée